Crypto exchange Bitstamp enregistré pour opérer en Espagne – crypto.news

Crypto exchange Bitstamp enregistré pour opérer en Espagne – crypto.news

novembre 18, 2022 0 Par Stephane Normons

Des rapports récents indiquent que la Banque centrale espagnole a enregistré Bitstamp pour offrir des services d’actifs virtuels en Espagne. Bitstamp n’est que l’un des nombreux réseaux d’échange de cryptographie cherchant à s’enregistrer dans différents pays de la région de l’UE. Cette course aux inscriptions se poursuit alors que l’UE attend le vote du MiCA l’année prochaine.

Bitstamp enregistré par la banque apex espagnole

Bitstamp est le plus ancien réseau d’échange cryptographique en activité, lancé en 2011 et basé au Luxembourg. Ce réseau aurait récemment envoyé un e-mail indiquant qu’il a réussi à s’enregistrer auprès de la banque espagnole Apex.

Selon l’e-mail, Bitstamp peut désormais proposer des services de change de devises virtuels aux citoyens espagnols. Cet enregistrement permet également à Bitstamp d’offrir des solutions de garde de portefeuille électronique à la base d’utilisateurs espagnols.

Tout en parlant des développements récents, le PDG mondial de Bitstamp, Jean-Baptiste Graftieaux, avait ceci à dire ;

« L’Espagne est un territoire clé dans notre stratégie mondiale visant à faire progresser la réglementation des actifs virtuels et la stabilité des fournisseurs pour les investisseurs de détail et les institutions. »

Après s’être enregistré auprès de la Banque d’Espagne, Bitsamp doit se conformer pleinement aux protocoles AML et antiterroristes nécessaires du pays. Le réseau devra également respecter pleinement les lois concernant la publicité publiées plus tôt cette année par la Commission nationale du marché des valeurs mobilières.

Ce n’est pas la première approbation par les autorités gouvernementales pour Bitstamp. Bitstamp a reçu il y a quelques mois l’autorisation d’opérer en Italie de l’Organismo Agenti e Mediatori (OAM).

À lire  Kraken étend la prise en charge des dépôts et des retraits de SOL USDC – crypto.news

Après l’acceptation et l’enregistrement passés en Italie, Graftieaux a déclaré;

« L’Italie est l’un des marchés les plus importants d’Europe, et nous sommes ravis de fournir à ses citoyens un moyen sûr et sécurisé d’échanger des crypto-monnaies. »

De plus, Bitstamp a des enregistrements officiels dans d’autres régions comme le Luxembourg et les Pays-Bas. La bourse affirme que la récente approbation de la banque espagnole porte son numéro de licence à 50.

La course de l’échange de crypto à la conformité et à l’enregistrement

Les réseaux d’échange de crypto ont récemment été dans une course pour se conformer aux autorités réglementaires, en particulier dans la région européenne. Dans un rapport récent, Bitstamp a revendiqué plus de 180 personnes, 29% de leurs effectifs, travaillant uniquement sur «la conformité, la réglementation, le juridique, la gestion des risques et l’audit interne».

D’autres réseaux d’échange de crypto se précipitent également pour acquérir des enregistrements dans différents pays afin d’étendre leur empreinte autorisée dans les régions européennes. Plus tôt cette année, Coinbase a reçu l’approbation du régulateur financier italien Organismo Agenti e Mediatori (OAM). Coinbase était également enregistré pour opérer aux Pays-Bas.

En mai de cette année, la bourse Binance a reçu l’approbation réglementaire pour opérer librement en Italie. L’OAM l’a enregistré en tant que fournisseur de services de crypto-monnaie. Crypto.com a également acquis l’enregistrement auprès d’OAM cette année et a également obtenu la licence pour opérer en France. Luno, un autre réseau crypto, a été autorisé à opérer en France.

La plupart des échanges ont du mal à marquer leur empreinte dans cette région. Après s’être enregistrées dans ces pays, les bourses doivent respecter les réglementations financières et les directives publicitaires proposées.

À lire  Dans une lettre aux actionnaires, le PDG de DCG, Barry Silbert, répond à leurs préoccupations – crypto.news

Réglementations européennes à venir MiCA

La course des marchés de la cryptographie pour acquérir des enregistrements légaux intervient alors que la région de l’UE attend le vote sur la réglementation des marchés des actifs cryptographiques (MiCA). Selon les rapports, le vote sur cette proposition MiCA aura lieu en février 2023 et la mise en œuvre sera achevée en 2024. L’adoption de cette proposition signifie que les bourses n’auront besoin de s’enregistrer que dans un seul pays et d’opérer dans l’ensemble des 27 États. Bloc UE.

Suivez-nous sur Google Actualités